X
Produit ajouté au panier avec succès !
Quantité :
Total :
< Continuer mes achats
Il y a 0 produits dans votre panier.
Il y a 1 produit dans votre panier
Total produits : TTC
Frais de portTTC : À définir
Total TTC :
Mon compte
Connexion
Livraison offerte
à partir de 59€ d’achat *
avec Mondial Relay et Colissimo

La vaccination, à quoi ça sert ? 


On peut vacciner le chat contre cinq maladies : le typhus, le coryza, la leucose, la rage et la chlamydiose.
Le chat n'a pas besoin de tous ces vaccins à la fois. Effectivement, la vaccination a pour but de protéger les animaux qui seront exposés aux virus.

Typhus et coryza

Tous les chats devraient être vaccinés contre le typhus et le coryza.
  • Le virus du typhus est très contagieux, résiste longtemps dans le milieu extérieur et peut être transporté par les humains vers les chats d’appartement. Le vaccin contre cette maladie est très efficace et est recommandé chez les chatons et jeunes adultes.

  • Le coryza est également très contagieux. Comme le typhus, le coryza résiste longuement dans le milieu extérieur. Les humains peuvent également transmettre le virus aux chats. Il est également conseillé de vacciner le chaton à l'âge de 8 mois. Des rappels sont à effectuer 3 à 4 semaines après puis chaque année.



Leucose, rage et chlamydiose

  • Le vaccin de la leucose est généralement réservé aux chats qui sortent dehors (même seulement pendant un laps de temps assez court). Le virus est transmis par toutes les sécrétions des chats contaminés mais est peu résistant dans le milieu extérieur. L'homme ne peut pas rapporter le virus et contaminer un chat qui ne sort pas.

  • Le vaccin contre la rage est obligatoire pour les chats vivant dans les départements infestés (Aisne, Ardennes, Aube, Doubs, Marne, Haute-Marne, Meurthe-et-Moselle, Meuse, Moselle, Nord, Bas-Rhin, Haut-Rhin, Haute-Saône, Vosges, Territoire de Belfort) et allant beaucoup à l’extérieur.

  • La vaccination contre la chlamydiose (conjonctivite bactérienne) est à réserver aux chats d’exposition ou d’élevage car la maladie y est plus répandue.


Des précautions à prendre

La vaccination n’est pas un acte bénin.
Elle permet au vétérinaire de faire un examen complet de l’animal et de détecter tout ce qui ne va pas.
Vacciner son chat n’est pas sans risques. Dans des cas extrêmement rares, le chat peut faire une réaction allergique dans les heures qui suivent.
Il est alors conseillé de toujours surveiller son chat pendant les quatre à six heures qui suivent la vaccination.
A noter que certains frais de prévention et de vaccination peuvent être remboursés par une assurance animaux.


Conception
© Envies Animales 2018 - Tous droits réservés